Kashink est française et vit à Paris. C’est une personne atypique : elle porte une moustache au quotidien et peint d’immenses personnages protéiformes aux yeux multiples, dans un style graphique très coloré.
Son travail, qui s’inspire à la fois de Botero, des installations de Gilbert et Georges, du travail de Leigh Bowery et aussi de l’illustration, est à la fois très présent dans la rue et dans les galeries où elle expose. Kashink revendique une peinture engagée, partant du principe que peindre dans la rue permet de faire passer de vrais messages à grande échelle.
En septembre 2014, elle est interviewée par le Huffington Post qui la nomme tête de liste des « 10 femmes street artistes meilleures que Banksy ».