Les signes pour recomposer la ville

92 x 73 cm

Aérosol et acrylique sur toile

2016

Street-graphiste indépendant né en 1983. Originaire de la banlieue nord de Paris, sa principale préoccupation se trouve au coeur de la ville, là où les codes se bouleversent, se recouvrent et disparaissent. La rue digère tout et revêt différentes apparences au cours du temps. Kanos souhaite l’évoquer dans sa peinture, il mélange l’organique aux éléments urbains ce qui résume pour lui l’essence même du graffiti : des hommes & des villes, du vivant & du béton, de l’organique & du macadam. Initiateur, avec Astro en 2009, du projet CelloGraff qui vise à peindre sur des surfaces de cellophane dans la ville sans bouleverser son bon fonctionnement. Ce concept va lui permettre de voyager dans de nombreux pays pour participer à différentes manifestations d’art. Alex Kanos “iKanoGrafik” ne cesse d’intervenir sur et dans l’urbain.