Bombay

100 x 100 cm

Technique mixte sur toile

2016

Jo Di Bona est un artiste de tout juste 40 ans né dans la banlieue parisienne. Dès le début des années 90’ Jo a fait ses armes artistiques sur murs et trains aux côtés de Nestor & Lek, avec leur team VF. Fervent adepte du Graffiti, Jo va s’en éloigner petit-à-petit et créer ce qu’il appellera par la suite le «POP GRAFFITI», mélangeant collages, diverses influences du Graffiti, mais aussi de la culture Pop dont il s’est profondément imprégné. Dans ses œuvres, Jo rend hommage aux icônes et grands personnages de l’histoire, travaille sur des portraits d’anonymes, tout en faisant des clins d’œil à d’autres artistes qui lui sont chers. C’est avant tout cette liberté de créer qu’il aime et à laquelle le «POP GRAFFITI» lui donne accès. Après avoir terminé l’année 2014 en beauté avec le 1er Prix du Graffiti à la Fondation EDF, de nombreux projets d’expositions, de performances et de fresques murales se sont enchaînés depuis. Propulsé sur le devant de la scène Graffiti en figurant dans de nombreux ouvrages sur le sujet, l’année 2016 commence bien pour Jo puisqu’il réalise la couverture du magazine culte « PARIS TONKAR ». Il apparait aussi dans de nombreux magazines et prépare actuellement plusieurs expositions et projets, avec notamment la réalisation d’une grande fresque au POINT EPHEMERE pour PREMIERE URGENCE INTERNATIONALE, et sera sur le 1er salon d’Art Contemporain au Cameroun où il peindra également un grand mur. Il est aussi cité par le site de référence ARTSPER parmi « Les 10 artistes à suivre absolument en 2016 », et fera la une du prestigieux NEW YORK TIMES pour son mur hommage réalisé au PETIT CAMBODGE… pour cet artiste dont la générosité est à la hauteur de son talent car « le plus important à ses yeux, c’est le partage. » (ARTIST’UP)