« CHA Ange de jour, CHA Ange de nuit »

57,5 x 76,5 cm

Technique mixte – Phosphorescent

2016

Alberto Vejarano (1976 Bogota).
Au milieu des années 1990 il impose un logo unique et évolutif dans les rues de Paris : Chanoir.
Les CHA prennent vie sur les murs et communiquent leurs sentiments aux passants. Instinctif, naïf et toujours positif. Il redéfinit sans cesse la frontière entre graffitis, art de rue, logotype et tags. Il rentre aux Beaux-Arts de Paris et obtient son diplôme en 2002 auprès de Jean-Michel Alberola. Il côtoie alors les peintres de la figuration libre dont il fait le pont avec le post graffiti. Ses peintures totémiques évoquent néanmoins la puissance mystique des arts premiers. Il ajoute à ses moyens d’expressions la performance, l’installation, la photographie, les collections, l’art vidéo et s’inscrit dans le mouvement de l’art modeste.
Son travail se nourrit de ses souvenirs d’enfant et utilise la force du déguisement pour sans cesse se métamorphoser.

Artiste nomade, il devient extrêmement actif sur les murs de Barcelone et réalise le documentaire «Murs Libres» autour des plus belles années du graffiti barcelonais. Il y fonde alors le collectif 1980. En 2003 il investit la scène artistique colombienne en proposant de nombreuses expositions dans des galeries et au musée d’art moderne de Bogota. Il popularise le graffiti tel qu’on le pratique en Europe. Il entame alors une carrière internationale de Miami à Los Angeles, de Beijing au Costa Rica en passant par Rome, Londres ou Bruxelles.
Il présente une installation poétique de graffiti interactif (tagguer la lune) ainsi que plusieurs fresques pour l’exposition «né dans la rue» à la Fondation Cartier. Il est appelé à travailler avec de grandes marques, il s’amuse à tout devenir, tout recouvrir, tout habiller.